De la botanique à la phytothérapie : Quelle différence?

De la botanique à la phytothérapie : Quelle différence?

Les plantes ont une grande importance dans la vie de l’homme. Car elle comporte de nombreuses propriétés très bénéfique pour notre santé.  C’est pour cela que,  depuis longtemps, il existe, une pléthore de sciences qui s’intéressent à l’étude des plantes et à ses différentes propriétés. Le premier  appelé botanique et le second nommé  phytothérapie. Par ailleurs, ces deux plantes s’intéressent aux plantes dans divers domaines. Deslors, quelles sont les différentes spécificités de chacune des sciences, et leur point de conciliation?

De la botanique à la phytothérapie : Quelle différence?

Qu’est que la botanique, qu’est ce que la phytothérapie. 

En effet, la botanique est tout simplement, la science qui étudie les plantes. En effet, c’est une science et discipline qui permet de mieux comprendre  l’étude de la plante dans sa diversité. Ainsi,  un public spécifique  s’intéresse à l’usage traditionnel des plantes dans la vie de l’homme. Par ailleurs, elle s’est développée un nouveau souffle au tournant des années 1980 avec le développement technologique et informatique. Aussi, il est important de souligner que, la botanique étudie les végétaux dans la variété de ses configurations et des ses couleurs  florales.

La phytothérapie, quant à elle, est formée de deux mot grec, Phytos, qui signifie plante et Thérapeuos qui veut dire  soigner. Ainsi, c’est tout simplement l’art d’utiliser les plantes pour se soigner. En outre, ce sont  des traitements à base d’extraits de plantes. Effectivement, c’est un mode traitement très utilisé en Asie et en Afrique. En occident par exemple, elle a peu de crédibilité car les scientifique ne le jugent pas crédible et non scientifiquement prouvable. Cela, n’empêche pas une partie de scientifique d’effectuer des recherches sur les grandes propriétés médicinales des plantes.

De ce faite, elle est identique de la botanique car, les deux  sciences étudient les plantes. Meme si l’un traitement de l’étude de sa diversité et l’autre de son  traitement.